Marchand d'art

REBECCA  LOULOU.

Informations

 

REBECCA LOULOU.

Née à Oakland (San Francisco) en 1969, d’une mère peintre- graveur et d’un père polytechnicien, Rébecca Loulou vit à Montréal jusqu’en 1995 ou elle fait des études d’Arts Plastiques et d’Histoire de l’Art (DEA à Université de Montréal), puis elle perfectionne ses techniques de peinture anciennes (huile et fresque) à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Art (Paris) à partir de 1997, elle s’installe à Paris.

En 2006, elle réalise de plus en plus de grands formats (200×200 cm) et déménage en Touraine pour agrandir son espace de travail, tout en continuant à voyager lors de résidences d’artistes (Palerme, Sicile en 2000, Inde du nord en 2000, Cluj, Roumanie en 2005, Montréal, Canada 2017).

 

Loulou utilise toutes les techniques à sa disposition, pour faire passer les images, les textures, les sensations propres à chaque projet, à chaque série, comme un recommencement perpétuel de découverte, de perfectionnement, de voyage dans l’univers des arts. Ne se souciant pas d’être dans une case ou l’autre, elle pratique aussi le yoga et devient professeur de yoga en 2012, écrit un livre de cuisine pour faire manger des légumes aux enfants (Miam! Des légumes! Albin Michel, 2017), se forme au magnétisme (2010 à 2020), don de naissance qu’elle perfectionne pour travailler aussi l’énergie cosmique qu’elle projette dans ses oeuvres, telle une alchimiste de l’éthérique. En 2020 elle passe son CAP de Cuisine, pour réaliser des diners-performance-artistiques autour de ses expositions.

 

Dans sa pratique artistique, elle s’intéresse à des sujets et des techniques au gré des inspirations, du quotidien, de l’intimité : boites d’objets sur l’amour (2005), Les Femmes célèbres. Un "Femmage" (et non un hommage) à ces femmes artistes peintres ou sculpteures, qui ont dédié leur vie non seulement à leur art mais à ouvrir les portes du monde professionnel artistique aux humains du sexe féminin. Et comme la dualité reste une règle sur terre, derrière ces portraits se cachent ceux des hommes de leur vie, ceux qui les ont aidés... aussi.

 

Elle a enseigné les Arts Plastiques au collège (2008-2011, Indre), les techniques anciennes (2000 à 2010, aquarelle, fresque, huile, tempera) en stages, les techniques anciennes à l’Université (2000 à 2006, Marne la Vallée), le dessin et les techniques mixtes aux élèves de BTS communication visuelle et design d’espace (1997 à 2008, Efficom, Paris), et réalise aussi des affiches et des illustrations pour la presse (Verbe, 2000 à 2006, Loches 2006 à 2018) ainsi que des décors de cinéma (Luxembourg 1998 à 2000) et des théâtre (2011 à 2016).

Ses expositions se promènent entre Paris (1998 à 2015) et Montréal (1993-2016), en passant par les jardins de Perrusson (37) (2006 à 2018) et Tours (2019 à 2022).