Un écolier découvre la pierre perdue de Govan.



carvings-on-the-side-of-the-govan-sarcophagus-640x480
.jpg
Download JPG • 55KB

carvings-on-the-side-of-the-govan-sarcophagus-640x480
.jpg
Download JPG • 55KB

Sculptures sur le côté du sarcophage de Govan.


Un écolier de 14 ans qui s'est porté volontaire pour aider à une fouille archéologique à Glasgow a trouvé l'une des pierres tombales du Moyen-Âge qui ont été perdues pour les historiens. La découverte de Mark McGettigan à l'église paroissiale de Govan a conduit à la découverte de deux autres pierres tombales sculptées.

Elles sont connues sous le nom de "pierres de Govan" et datent des 10e et 11e siècles. Les pierres de Govan, qui font partie d'une collection plus large de pierres tombales sculptées, étaient connues pour leur existence, mais les historiens et les archéologues ont perdu la trace de leur emplacement lorsqu'un chantier naval voisin a été démoli il y a plus de quarante ans.


Les archéologues craignaient que les pierres décorées, qui se trouvaient depuis des années contre un mur du cimetière, ne soient détruites. Les sculptures proviennent de l'ancien royaume de Strathclyde.


"Elles datent de l'époque où la région était un centre de pouvoir politique et religieux sur la Clyde et font désormais partie de la collection de pierres de Govan, d'importance nationale", selon The Scotsman.


Vikings Gowan stones.


À cette époque, des seigneurs de guerre rivaux se battaient pour le contrôle des îles britanniques et contre les forces vikings en maraude. À l'époque, Govan était le centre religieux du royaume de Strathclyde.

Au total, 46 pierres ont été trouvées au 19e siècle et 31 d'entre elles ont été emmenées dans l'église pour y être conservées, précise la BBC. Parmi les vestiges conservés, on trouve un sarcophage qui aurait contenu les restes du roi Constantin, qui a été fait saint.


The Govan sarcophagus.


Cette découverte a été saluée comme la plus passionnante de ces 20 dernières années concernant l'ancien royaume. M. McGettigan, étudiant à l'école secondaire de Lourdes, participait à une étude archéologique de la région lorsqu'il a fait la découverte.


L'archéologue en herbe a déclaré qu'il était "extatique" après que sa découverte ait été confirmée comme étant les pierres manquantes de Govan, a déclaré

The Scotsman.

Il a déclaré à la BBC : "J'étais juste en train de sonder le sol pour voir s'il y avait quelque chose, et soudain, il y a eu un bruit et j'ai réalisé que j'avais touché quelque chose. Moi-même et deux archéologues avons repéré la zone où se trouvait l'objet et nous avons commencé à le déterrer et à le nettoyer. Au début, je n'étais pas trop sûr de ce que c'était. Puis nous avons vérifié dans les archives et nous avons réalisé qu'il s'agissait de l'une des pierres perdues de Govan".


Les fouilles de Stones and Bones ont été menées par Northlight Heritage pour la Govan Cross Townscape Heritage Initiative et le Glasgow City Region City Deal. Ingrid Shearer, de Northlight Heritage, a déclaré que les bénévoles "ont résisté à la pluie et à la neige au cours des dernières semaines et leur travail acharné et leur engagement ont vraiment porté leurs fruits. Govan Old est le plus ancien cimetière d'Écosse et nous espérons que cette découverte donnera un coup de pouce aux plans d'avenir".


Strathclyde était un royaume d'origine britannique qui, à partir du 6e siècle environ, s'étendait sur le bassin de la rivière Clyde et les districts côtiers occidentaux voisins.


Source: Nancy Bilveau

The Vintage News

Photos: Joedkins

DeadmanJones


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout