Marchand d'art

JEAN - DAVID MOUVEAU .

Informations

 

Jean David Mouveau nait à St Germain en Laye le 17 janvier 1972.

 

Son père, Antoine Mouveau (1938/1989) issu d'une famille de Châtelain propriétaire du château de Bridoré en Indre et Loire, était un passionné de peinture et d'objets anciens de valeur, il en a fait son métier, il fut antiquaire.

Pierre Mouveau, son grand père était artiste peintre et illustrateur de livres (Voir Catalogue Raisonné), Simone Mouveau, sa grand-mère, née Lefevre était également artiste peintre (Voir Catalogue Raisonné), ils se sont rencontrés dans l'atelier du peintre Paul Albert Laurens dans les années 30 à l’école des beaux-arts de Paris.

Georges Mouveau, son arrière-grand-père était chef décorateur de l'opéra Garnier de Paris, peintre de passion (Catalogue Raisonné). Fut notamment un des fondateurs de « La Société des Apaches » : un groupe artistique Français formé vers 1900 et composé principalement de peintres, musiciens et d’écrivains. Composé de Maurice Ravel, Igor Stravinsky, Maurice Delage, Paul Sordes….

 

Sa mère, Catherine Mouveau Berthon est née dans une famille bourgeoise dont l'activité principale chez ses grands-parents était l'industrie textile de Roubaix et de Lyon pour la soie. Son père, ingénieur en chef des eaux et forêts et du génie rural avait aussi une fibre picturale, il peignait et illustrait des histoires d'enfants qu'il inventait, le décor était souvent la forêts et l'histoire de ces animaux qui l'habitent, souvent il racontait à sa nichée de 8 enfants ses histoires personnelles, il écrivait et illustrait également des histoires de la Bible et de la religion.

 

Jean David a vécu et donc connu très jeune l'histoire picturale de ses familles, c'est un passionné de peinture : « C’est simple depuis mon plus jeune âge, j’accompagnais dès que je pouvais ma grand-mère peindre. Nous habitions à 500 mètres du Château de mes grands-parents, je lui portais son matériel, son chevalet, ses huiles, ses pinceaux, parfois je lui servais de modèle ; elle m’expliquait ce qu’elle faisait, comment obtenir une couleur, la perspective...A la maison il y avait des tableaux partout, c’était mon univers ».

 

Plus tard, jeune adulte, Jean-David s’est mis à la peinture ; du jour au lendemain il a été très productif et son art personnel était non figuratif : il joue avec les formes, les couleurs et au fur à mesure atteint un excellent niveau. Il a récemment raconté en peinture la Covid et ses malades, avant pendant, après, et puis il continue sur ce chemin pictural avec beaucoup d'assiduité et de passion. Il devient au fil des années un véritable connaisseur.